2013.09 Svalbard: Encounter with the Arctic!

03rd November 2013
In August 2012, we were totally ready to see polar bears for the first time. Our cruise was in less than 2 weeks when we received a phone call from Laurent of Terres Oubliées to tell us that our trip was canceled because the boat had a technical issue that would need reparations. We were extremely disappointed and so we had to wait for one more year to finally go to the Arctic. But time flies by and it was already September 2013 before we could notice it. So we embarked on the Polaris in Longyearbyen, "capital of the Svalbard" on the 1st of September for a 12 days cruise and it was one of those life changing experiences!

En Aout 2012, nous étions totalement prêts à voir des ours polaires pour la première fois. Notre croisière d'expédition devait partir dans moins de 2 semaines, quand un appel de Laurent de Terres Oubliées nous apprit avec stupéfaction que notre voyage devait être annulé car le bateau devait subir d'importantes réparations suite à une avarie. Nous étions très déçus car nous avons eu à attendre un an de plus pour nous rendre dans l'Arctique. Mais le temps passe tellement vite que Septembre 2013 frappa déjà à la porte. Nous voilà donc à bord du Polaris à Longyearbyen, capitale du Svalbard, le 1er septembre pour une croisière de 12 jours. Ce fut bien une de ces expériences qui changent votre vision de la vie!

But first, where is Svalbard? Svalbard is an archipelago of islands which spreads between 78° and almost 81° North (Svalbard means “cold coast” as it was named by the Vikings). The Spitzberg is the main island. It is halfway between North of Norway and North Pole. It is under Norway's management but not exactly belonging to Norway as it is a free zone and subject to an International treaty.

Mais d'abord, où se trouve le Svalbard? Le Svalbard est un archipel qui s'étend entre 78° et 81° Nord (Svalbard signifie "côte froide" et fut ainsi nommé par les Vikings). Le Spitzberg est l’ile principale. C'est en gros à mi-chemin entre le Nord de la Norvège et le pôle Nord. Le Svalbard est sous protectorat norvégien mais n'appartient pas tout à fait à la Norvège car c'est une zone franche sujette à un traité international.



Here is the road we have followed during the cruise: Voici l'itinéraire que nous avons parcouru:



Sunday September, 1st - Dimanche 1er Septembre

So we left Longyearbyen at 4PM on that first day. The sea was a bit rough when leaving the port. We just saw a few birds (arctic fulmar and puffins) and briefly 2 small rorquals. We headed to Kongsfjord (King's bay) for our first night.

Nous avons quitté Longyearbyen vers 16h pour ce premier jour. La mer était un peu agitée quand nous avons quitté le port. Quelques oiseaux nous ont accompagné (fulmars et macareux) et nous pûmes observer brièvement 2 petits rorquals. En route pour Kongsfjord (la baie du Roi) pour notre première nuit.

Monday, September, 2nd - Lundi 2 Septembre

We woke up between the Blomstrandhal Glacier and Blomstrandhal island. More than 60% of Svalbard is covered with glaciers and you soon realize that you are a dwarf amongst the giants.

Réveil devant le glacier Blomstrandhal et l'ile du même nom. Plus de 60% de la superficie du Svalbard est couverte de glaciers et on réalise vite que l'on est un nain au milieu des géants.



It was already time to to our first zodiac excursion. Everybody only had one thought at that time "polar bear"! It was quite nice and exciting to navigate in the brash (small pieces of ice calved by a glacier). Many birds there: black guillemots, fulmars, skuas and arctic terns. The variety of drifting icebergs was also quite entertaining.

Nous voici déjà pour notre première sortie en zodiac. Tout le monde n'avait évidemment qu'une unique pensée: "ours polaire"! C'était déjà fantastique de naviguer dans le brash (des petits morceaux d'iceberg vêlés par un glacier). Pas mal d'oiseaux furent rencontrés ici: guillemots à miroir, fulmars, skuas et sternes arctiques. La variété d'icebergs rencontrés était déjà en soit très intéressante.





Back to the boat it was not too long before we were able to actually get a good sighting of our first seal. It was a bearded seal. Benoit, our captain managed to make a very good approach and the seal did not get afraid.

De retour au bateau, il ne fallut pas bien longtemps avant de rencontrer notre premier phoque. Ce fut un phoque barbu. Benoit, notre capitaine, fit une approche remarquable et le phoque n'eut pas vraiment peur.









In the afternoon, we already got a first sighting of a bear on top of a cliff. This bear unfortunately got very nervous and started to leave the place rather quickly. We tried to follow him from a distance in the zodiac but since we saw him in "panic mode", we decided to stop looking after him. There would be more occasions we said but there was a bit of frustration although we do agree that the safety and health of the animal is what matters the more.

Dans l'après-midi, nous eûmes déjà une première observation d'ours au sommet d'une falaise. Mais cet ours se montra nerveux et apeuré et décida de quitter les lieux plutôt rapidement. Il se mit à l'eau mais même à distance, il semblait évident qu'il était paniqué et il sembla raisonnable de le laisser tranquille en pensant à sa santé avant tout. Il y aurait bien d'autres occasions mais il y eut évidemment un peu de frustration de ne pas aller plus loin avec notre premier ours.







In the evening, we had a cool walk on the Blomstrandhal island. We were able to see the remains of human settlements here (a place called New London where marble was once exploited). We were also able to spot 2 Svalbard reindeers (an endemic species of reindeer).

Dans la soirée, nous avons marché sur l'ile de Blomstrandhal où se trouvent encore quelques vestiges d'habitation (un endroit appelé New London où du marbre fut jadis exploité). Deux rennes du Svalbard (espèce endémique) nous tinrent compagnie ce soir là.











Tuesday, September, 3rd - Mardi 3 Septembre

On that day, we had reached Smeerenburg and we were up to a hike onto the side moraine of the Smeerenburg glacier.

Ce jour là, nous avons atteint Smeerenburg et nous avons entamé une marche sur la moraine latérale du glacier du même nom.



But were not expecting what would just happen. A hike in Svalbard is not a normal hike for it is mandatory that at least one person carries a rifle. The Svalbard is about 60000 km² on which there is an estimated population of about 3000 polar bears (more than 10% of the planet's population). Those bears can virtually be everywhere and can be a real threat when they have to starve during the arctic summer before the ice floe is back again (which means they will be able to catch the seals again). There are not so many issues between people and bears it is just a safety measure (additionally our guides would carry a signal pistol to fire flashes that explodes and will frighten the bear).

Mais nous étions vraiment loin de nous douter de ce qui allait arriver. Une marche au Svalbard n'est jamais anodine parce qu'il est obligatoire d'avoir au moins une arme à feu. Le Svalbard couvre une superficie d'environ 60000km² sur laquelle il y a une population d'environ 3000 ours polaires (plus de 10% de la population globale). Ces ours sont virtuellement n'importe où et peuvent s'avérer dangereux principalement car il leur est difficile de s'alimenter pendant l'été Arctique avant que la banquise ne soit de retour (ce qui signifie qu'ils pourront attraper des phoques). Il n'y a pas tant d'incident que cela entres les hommes et les ours, c'est surtout une mesure de précaution (nos guides avaient également à leur disposition des pistolets de détresse qui peuvent servir pour effrayer les ours dans un premier temps).

Before we even went on land, the crew had scanned the shores looking for a bear and none was found so it was safe to go. So we had a nice walk on the side moraine of the glacier. After a short rest on top, the group split up in 2 as some were a little tired. Every group had a guide with a rifle so it was safe as well.

We were on the first group and just before arriving on the shore, the group was quite stretched. We were at the end but our guide was at the beginning. In the distance in the very left direction (opposite to where the group was going) I noticed something a bit strange. I remember I told myself it was surprising how some remote stones can be transformed by our brain to resemble to a polar bear. But the more we were moving forward the more the resemblance was strong. At 200 meters away, the "white stone" turned its head toward us. It was clear that it was a polar bear but only I had noticed him and the last members of the group were quite far away from the protection of the rifle. My heart was really pouncing and we decided to rush and yell for our guide to hear us which she did. But maybe stressed by so much noise, the bear decided to go the opposite direction which was a good news for everybody. What a moment, scary but exciting at the same time: being not very far from the largest land mammal! We then embarked in the zodiac so to enjoy a better vision of this bear that everyone would nickname "Julien bear"!

Avant de débarquer, l'équipage avait scrupuleusement inspecté la côte en zodiac à la recherche d'un éventuel ours mais comme aucun ne fut trouvé, la plage semblait donc idéale pour accoster. Après une très belle marche le long de la moraine du glacier, nous prîmes, au sommet, un repos bien mérité. Comme certaines personnes se sentaient un peu fatiguées, le groupe se scinda, un guide armé à l'avant, un guide armé à l'arrière ce qui était acceptable.

Nous étions dans le premier groupe, mais juste avant d'arriver sur la plage, le groupe s'était déjà bien étiré. Nous étions à la fin du groupe et notre guide au début. Mais à distance, sur notre gauche, à l'opposé de notre direction, mon attention fut attirée par quelque chose d'étrange. Je me souviens m'être dit au combien certaines pierres éloignées peuvent être "transformées" par notre cerveau en ce qui ressemble étonnamment à un ours polaire! Mais plus nous avancions plus la ressemblance semblait forte. Mais à 200m de distance environ, la "pierre blanche" se mit à tourner la tête vers nous et à scruter assez nettement le groupe (surtout l'avant). Mais avec les derniers membres du groupe, nous étions assez loin de la possible protection du fusil. Mon cœur se mit à s'accélérer incroyablement et nous accélérâmes le pas très largement en commençant à hurler le nom de notre guide pour attirer son attention ce qui fut fait. Mais, heureusement pour nous, il sembla que l'ours se sentit stressé par tout ce bruit et se dirigea dans la direction opposée. Quel moment effrayant et excitant à la fois: se retrouver si proche du plus grand prédateur terrestre! Évidement, l'embarcation dans le zodiac ne traina pas et nous pûmes déjà faire une première observation de cet ours dans des conditions plus confortables. Tout le Monde se mit à surnommer cet ours "ours Julien"!












The bear looked asleep and we went back to the boat, had a lunch there but watching his every move. At some point he decided to walk and we all went directly to the zodiac to try to get closer (photographers first!). This was a fantastic sighting as the bear was swimming then going on land, snorted, walked for quite some time and then went in the water again. It is really impressive to have a polar bear swimming at 10 or 15 meters being very close to the water level yourself.

L'ours semblant endormi, et à peine remis de nos émotion, nous repartîmes pour le Polaris, pour déjeuner mais tout en observant à distance ses moindres faits et gestes. Au bout d'un certain temps, il se décida à reprendre sa marche et tout le monde se précipita à l'embarquement pour l'approcher en zodiac (les photographes en premier!). Ce fut une observation de tout premier ordre car l'ours nous offrit une belle séance de natation, une belle sortie d'eau, s'ébroua longuement et marcha pendant un bon moment avant de finalement se remettre à l'eau à nouveau non loin de nous. C'est vraiment impressionnant d'avoir un ours polaire qui nage à 10 ou 15m de soit et de pouvoir l'observer au raz de l'eau.



























What a fantastic moment this had been! After that we moved around Dansk and Amsterdam Islands.

Quel fantastique moment ce fut! Après cela, nous tournâmes autour des iles de Dansk et Amsterdam.







On Amsterdam Island, the city of Smeerenburg was built as a whaling port and in the 17th century more than 200 whalers were living here until the populations of whales went very low and there was no more possible activity here. At the end of the day we landed on AmsterdamOya because we spotted some walruses. We were first "greeted" by an Arctic tern flying above us. We came rather close to the walruses (trying to be silent) under a beautiful thin light. But they barely paid attention to us and continued sleeping.

Sur l'ile d'Amsterdam, la cité de Smeerenburg fur construite comme port baleinier et, au 17eme siècle, 200 personnes habitaient ici jusqu'à ce que les populations de baleines s'écroulent réduisant toute activité humaine au néant. A la fin de la journée, nous accostâmes sur Amsterdamoya après avoir aperçu quelques morses. Mais à peine le pied posé sur l'ile que nous fûmes accueillis par une sterne Arctique en vol au dessus de nous. L'approche des morses fut réussie (en restant silencieux) et sous une fine et superbe lumière. Mais ils ne portèrent pas attention à nous et continuèrent à dormir.









Wednesday, September, 4th - Mercredi 4 Septembre

We stayed close to Danskoya during the night. In a little bay (Vigohamna) close to here we would have a fantastic morning with a group of common seals. We would see them lying on rocks, being playful in the very clear water. They are not so common in Svalbard because they are not seals that particularly like the ice floe. So a few colonies are present on the western side of Svalbard which is warmed up by the gulf stream current.

Notre mouillage fut à Danskoya pour la nuit. Dans une petite baie proche (Vigohamna), nous allions avoir une fantastique matinée avec un groupe de phoques communs. Nous avons pu les observer allongés sur les rochers ou s'amuser dans l'eau très claire. Ils ne sont pas si communs au Svalbard parce qu'ils n'apprécient pas trop la glace et la banquise. Ainsi seulement quelques petites colonies sont présentes sur la partie occidentale du Svalbard qui est réchauffée par le courant du Gulf Stream.





















In the afternoon, we went to see the walruses again. The light was still nice. This time they were more active and one went in the water in front of us.

L'après-midi, un nouveau rendez-vous avec les morses s'avéra plus intéressant mais toujours avec une belle lumière. Cette fois, ils étaient plus actifs et l'un nous fit une belle mise à l'eau devant nous.











On our way to Fuglefjord, we had an enchanting sighting of a group of 3 walruses on a little iceberg drifting. The light was gorgeous and I loved the mix of orange and blue colors. We had a nice maneuver from our captain to come close to them. They were not afraid at all. It was surprising to learn that those 3 were really a family. Of course there was a mother and a calf probably more than 1 year old. Even with their whiskers starting to grow up, walrus youngs are irresistible. The 3rd one was an older sibling. It happens frequently that a young walrus will stay up to 4 years with her mother. She would not chase him away before that.

Sur le chemin du Fuglefjord, nous eûmes le ravissement d'observer une famille de 3 morses sur un iceberg dérivant. La lumière était fabuleuse à ce moment précis offrant un mélange inusité entre des tonalités oranges et bleues. Notre capitaine réalisa une belle manœuvre pour nous en approcher. Il s'agissait bel et bien d'une famille. Bien sûr, il y avait une mère et son jeune d'environ 1 an (même avec leur vibrisses en croissance, les jeunes restent irrésistibles). Le 3ème était un jeune ainé. Il arrive assez fréquemment qu'un jeune morse reste jusqu'à 4 ans avec sa mère. Elle ne le chasserait probablement pas avant cela.









After the lunch, we would have another zodiac ride and see a bearded seal and the 3 walruses.

Après le déjeuner, une petite sortie en zodiac nous permit d'observer un nouveau phoque barbu ainsi que la famille des 3 morses.



















Thursday, September, 5th - Jeudi 5 Septembre

In the morning, we entered the Liefdefjord. A polar was seen but the low tide did not allow us to come very close (you don not want to be stuck in the sand close to a polar bear). But this was a nice sighting as the bear was rolling itself in his tundra bed.

Le matin, nous pénétrâmes le Liefdefjord. Nouvelle observation d'ours mais la marée basse ne permit pas une belle approche (attention à ne pas s'embourber dans le sable proche d'un ours polaire!). Mais ce fut une beau moment car l'ours se roula dans son lit de toundra.





After that, just on a very close by islands, we would see the remains of a dead bear. It is a painful sighting (although the death was probably from several weeks back). This animal fur looked that of rather young animal (as well as the jaws). It was not yet know why it had died, could be starvation or a disease. But this is a true face of the Arctic: a very hostile place to live especially when you are diminished.

Après cela, sur une ile proche, nous verrions la dépouille d'un ours mort. C'est une vue poignante (même si la mort remontait visiblement à plusieurs semaines auparavant). La fourrure de cet animal ressemblait à celle d'un animal plutôt jeune (ainsi que la dentition). Les raisons de sa mort n'étaient pas encore connues qu'il s'agisse de famine ou d'une maladie. Mais c'est aussi le vrai visage de l'Arctique: un endroit hostile particulièrement si vous n'êtes pas en possession de tous vos moyens.





A few hours later we would have another nice sighting of a bear on a small cliff on Lernerøyane islands. Like many we have seen this one was trying to save his energy, desperately waiting for some colder times to come and the ice floe to form. Polar bears have an extraordinary adaptation to cold temperatures. First their skin is (surprisingly) black which allows to conserve the heat brought by the sun. The bear appear white to us because the outer hair of the fur are hollow and transparent. The thinner hair of the undercoat are also colorless. The white is because of the air spaces between hair that scatter light of all color.

So the bear was sleepy but got interest in us and started to walk a little on the cliffs before coming down to sleep again as we were no danger or prey.

Quelques heures après, c'est un nouvel ours qui s'offrit à nous, en haut d'une petite falaise sur l'ile de Lernerøyane. Comme beaucoup de ceux que nous avons vu, celui ci était en mode "économie d'énergie", en attente désespérée de temps plus froid et de la formation de la banquise. Les ours polaires présentent une adaptation incroyable aux températures froides. Leur peau est (surprennament) noire ce qui permet de conserver la chaleur apportée par le soleil. L'ours apparait blanc car les poils de la fourrure extérieure sont transparent et creux. Les poils du manteau inférieur sont également sans couleur. Le blanc est ainsi du à l'air dans l'espacement entre les poils qui éparpille toutes les couleurs du spectre visible de la lumière.

Ainsi cet ours était assoupi mais ne tarda pas à s'intéresser à nous, commença à marcher un peu puis se ravisa pour redescendre se reposer au même endroit car nous n'étions pour lui à l'évidence ni un danger ni une proie.




















After this nice sighting, we would enjoy some nice landscapes with various shapes of icebergs drifting. We saw from afar an ivory gull but never managed to get close this bird of the arctic which is one the rare not to migrate southward during the winter.

Après cette nouvelle belle rencontre, nous eûmes l'occasion d'apprécier de bien beaux paysages et de nombreuses formes d'icebergs dérivant. Une mouette ivoire se montrera au loin sans que nous ne puissions l'approcher. Cet oiseau est un des très rare à ne pas migrer vers de temps plus cléments même au cœur de l'hiver.







Friday, September, 6th - Vendredi 6 Septembre

We had a long travel time in the morning and we arrived at the Rijpfjord around noon. Hop on the zodiac to see a first bear. This one was not easy to see in the rocks. When you first come to the Artic, you would probably be under the impression that a bear is the easiest thing to see. But that's a wrong impression because in some places it would literally blend on the ground. Do you see it on this picture?

Après une longue navigation dans la matinée, nous arrivâmes au Ripfjord vers midi. Pas facile de voir ce premier ours au milieu des rochers. Quand on se rend dans l'Arctique pour la première fois, on a souvent l'impression qu'un ours est la chose la plus aisée à voir. Mais c'est une mauvaise impression car à certains endroits, un ours se fond littéralement dans le paysage de roches. Le voyez-vous sur l'image suivante?



We would then be lucky to see a polar fox but too far for good shot. We also had a lucky encounter with a ringed seal. Ringed seals are usually very shy and it is quite difficult to get close to them. But this one did not see coming in its back and as he turned the head towards us, I was able to do a nice portrait.

Après une rencontre chanceuse avec un renard polaire (mais lointaine), nous avons fait une autre belle rencontre avec un phoque annelé. Les phoques annelés sont en général très timides et ne laissent pas trop approcher. Mais celui là ne nous a pas vu approcher dans son dos et quand il a finalement tourné la tête vers nous, j'ai pu en réaliser un beau portrait.



A little later we saw another bear sleeping in a strange position on a cliff. He did not move so we left him to enjoy some more ice shapes, some nice birding with fulmars floating on the water and a scene where a large glaucous gull was eating a black legged kittiwake. Big gulls can be predators and scavengers.

Un peu plus loin, ce fut une nouvelle rencontre avec un ours, lové sur lui même dans une position étrange dans une cavité sur une falaise. Comme il ne bougeait pas, nous nous sommes remis en route pour aller admirer des formes de glace sculptées par le vent et l'eau. Belle scène avec des fulmars en train de flotter au gré du courant ainsi qu'une scène marquante ou un goéland bourgmestre faisait son repas d'une mouette tridactyle. Les goélands sont aussi bien des prédateurs que des charognards.













We also had the fun idea to "walk on the water", as Jonathan, one of our guide had managed to find a solid pack of ice to walk on.

Nous avons aussi eu l'idée de marcher sur l'eau, quand Jonathan, un de nos guides, nous a proposé de marcher sur un morceau large et très solide de glace.

Saturday, September, 7th - Samedi 7 Septembre

We were continuing our trip to the North during the night, passed the mythical 80° North and in the morning we arrived at 7 islands (Sjuoyane) which is an archipelago at the most northern part of Svalbard. It is almost at 81° North. It is known to usually host a good population of bears and walruses so we had good expectations. It did not take too long before we actually spotted a polar bear alone on a wide shore on Martensoya. We quickly saw that his fur was pinkish which meant that he had probably caught a prey very recently. The surprising thing is that he was grazing some moss apparently to improve digestion. But he got scared by the sound made by our radio on the zodiac.

Seeing this place without ice is a bit scary and really make you wonder about the polar bear future. But seeing that some are still able to catch some prey in difficult time is also a good sign that hope is not completely gone. Polar bears are not territorial animals, they are huge travelers and fantastic swimmers as some have been recorded on hundreds of kilometers straight (600km even once on a collared bear).

Cap au Nord pendant la nuit avec le passage du mythique 80ème Nord et la matin, nous étions aux 7 iles, un archipel d'iles les plus septentrionales du Svalbard, un peu moins de 81° Nord! L'endroit est connu pour accueillir de bonnes populations d'ours et de morses donc nos attentes étaient assez élevées en arrivant ici. Et effectivement, cela ne tarda guère pour qu'un premier ours montre le bout de son museau sur une belle plage sur l'ile Martensoya. Sa fourrure maculée de rose indiquait que notre gros ami avait fait un repas il y a très peu de temps. La chose un peu surprenante est qu'il était en train de brouter de la mousse, ce probablement pour faciliter sa digestion. Mais l'animal prit peur lorsque la radio de notre zodiac se mit à grésiller lourdement! Quel dommage!

La vue de cet endroit tellement au Nord mais sans aucune glace n'est pas rassurante et fait naturellement s'interroger sur l'avenir des ours polaires. Mais voir que malgré cela, certains restent capables d'attraper des proies lorsque c'est le plus difficile pour eux, reste tout de même le signe que tout espoir n'est pas perdu. Les ours polaires ne sont pas territoriaux, ce sont de très grands voyageurs et de formidables nageurs. Certains nagent parfois des centaines de kilomètres (un record ayant été mesuré de 600km pour un ours avec collier).












Close to Phippsoya, we would see a lot of walruses and with a fantastic encounter with several of them swimming close to our zodiac.

Proche de Phippsoya, nous avons eu une fantastique observation de morses, certains frôlant quasimment notre zodiac et permettant des portraits très rapprochés.

























In the afternoon we would spot another bear. A fantastic sighting again, probably the best one. We would spend 3 hours with this huge guy. He would be resting and sleeping on a very nice orange bed of moss and lichen.

Dans l'après-midi, nous aurions la plus belle rencontre avec ours polaire de tout le séjour: plus de 3 heures passées avec un colosse. Tout d'abord se reposant sur un très beau lit orange de mousse et de lichen.













Then he would stand up and start to show some interest to our presence. He would come rather close to us maybe 20 meters (but we were safe on the zodiac). There was a fantastic moment when the bear would be back lit and staring at the lights reflecting in the water, awesome!

Et puis, il viendrait à se lever tout en commençant à montrer de la curiosité quant à notre présence. Il s'est probablement approché de nous (nous étions bien sûr en zodiac) à une vingtaine de mètres. Un moment marquant pour les photographes fut quand l'ours se retrouva à contre-jour, observant intensément les réflexions de lumière dans l'eau, magnifique!

















Later that day, we also got a fantastic sunset with a great ambiance of the end of the world. I really like the dark aspect of those picture.

Il y a des jours ou tout s'enchaine merveilleusement. Nous fûmes cette fois ébahis par l'ambiance de fin du monde au coucher de soleil. J'adore le côté obscur étonnant de ces photos!







Sunday, September, 8th - Dimanche 8 Septembre

On that day, we woke up in the Lomfjord in a totally different lighting and setting. It had started to snow during the night, the mountains around were covered with white powder. This was the first snow of the upcoming winter and the promise of a formed ice floe for the bears. But even like this, Svalbard is just fantastic! The surface of the water had indeed started to freeze although this was not solid at all. We would go on land to get some altitude and see some magnificent landscapes with some dense fog whirling around the little mountains.

Ce jour là, nous nous sommes réveillés au Lomfjord dans un contexte très différent en terme de lumière et d'ambiance. Comme si l'hiver était là, la neige était tombée, les montagnes aux alentours étaient couvertes d'un léger duvet blanc. C'était un peu la promesse d'un temps froid et de l'arrivée prochaine de la banquise tant attendue par les ours. Mais même comme cela, le Svalbard est fantastique! La surface de l'eau avait à notre surprise déjà un peu commencé à se solidifier légèrement. Une marche nous permis de prendre un peu d'altitude sur ces merveilles de paysages alors que le brouillard semblait comme s'engouffrer dans les vallées et s'enrouler autour des pics.















We would get very excited to see some fresh (in the snow) polar bear tracks of a mother and 2 cubs but it would just remain a dream to see them..

During lunchtime, another bear would be seen by our guides. We would just made a brief approach because this bear was really in a bad shape and we did not want to pressure him in any way. This is a sad sighting of a slim and probably soon to die animal. Arctic is already a difficult place to survive but with the climate change and very fastly warming climate in Arctic it will be tougher and tougher.

Dans la neige, la vue de traces fraiches d'une mère ours et de ses 2 jeunes nous mit en joie mais ce ne fut qu'un doux rêve de les voir..

Durant le déjeuner, nos guides repérèrent un autre ours polaire. Notre approche en zodiac fut brève car il s'agissait à l'évidence d'un ours en très mauvaise santé: blessé, amaigri et très probablement en fin de vie. Ce fut un vrai déchirement de le voir ainsi. Mais l'Arctique est un endroit impitoyable surtout avec le changement climatique et le climat qui s'y réchauffe particulièrement (plus vite et plus qu'ailleurs), cela risque d'être de plus en plus difficile pour les ours.






Next, we would leave to the cliffs of Alkefjellet where a lot of birds are usually nesting (although this is usually earlier in the season).

En route pour les falaises de Alkefjellet où l'on peut en général voir pas mal d'oiseaux y nichant (même si c'est en général plus tôt dans la saison).





Very quickly we would spot a polar fox walking on the slopes, looking for something to it (be it an egg or carrion).

C'est de fait un très bon endroit pour repérer des renards polaires, ce que nous ne manquâmes pas de faire rapidement. L'un d'eux se déplaçait tranquillement (à la recherche d'un œuf ou d'une dépouille).



Monday, September, 9th - Lundi 9 Septembre

A foggy morning awaited us. We landed in Kinnvika for a visit of a former Swedish scientific station but as the visibility was getting lesser and lesser, we headed westward. Not much sighting on that day just an surrealistic impression of reaching Mordor (from Tolkien's books) when arriving in Hamilton Bay. Huge peaks breaching out of waters, foggy ambiance, a lot of mystery here.,

C'est un matin très brumeux que nous découvrîmes. Accostage matinal à Kinnvika pour une visite d'une ancienne station scientifique suédoise. Mais à mesure que la visibilité diminuait, l'intérêt de rester dans cette baie fut limité et le Polaris se remit en route vers l'ouest. Pas grand chose à se mettre sous la dent ce jour là mis à part l'arrivée dans la baie de Hamilton avec une ambiance glaciale, mystérieuse et avec des pics vertigineux émergeants de l'eau, qui nous amena à tous ce mot à la bouche: Mordor (des livres de Tolkien)!









Tuesday, September, 10th - Mardi 10 Septembre

With the sun shining, the bay looked quite different than when we arrived. Although many had left already, many Arctic terns were still there. This bird, I must say, is a really particular one. It is no more than 150g in its adult form but every year it does an incredible trip from The Arctic to Antarctic , this back and forth. It mostly breeds in Arctic and will find winter location in the Antarctic regions (when it is the summer there). Some of these birds will travel more in their life than it takes to travel to the Moon back and forth. Terns are also very good to protect their eggs and chicks. When a large animal (be it a bear, a fox or even a human being) is approaching too closely from the nest (on the ground), they would just fly in "piqué" to attack the intruder!

Le soleil au rendez-vous, la baie avait une tout autre allure. Bien qu'un grand nombre avait quitté les lieux, nous eûmes la bonne surprise de voir que bon nombre de sternes Arctiques étaient encore là. Cet oiseau est, à mes yeux, très particulier. C'est un oiseau d'environ 150g qui vient se reproduire dans l'Arctique mais qui, tous les ans, ira passer l'hiver (d'ici) en .. Antarctique c'est à dire à l'autre bout de la Terre (quand c'est l'été là-bas) avant de revenir à nouveau en Arctique. Il a été estimé que certains individus font dans leur vie plus que le trajet aller-retour "Terre - Lune". Les sternes sont aussi excellentes pour protéger leurs œufs pondus à même le sol ou leurs poussins. Quand un "gros" animal (qu'il s'agisse d'un ours, d'un renard polaire ou même d'un homme) s'approche de trop près, l’intrus sera sévèrement puni de plongées en piqué et de coups de becs sur la tête, ni plus ni moins!











In the afternoon, we would spot a new furry friend. The light was nice but the bear not too cooperative so we would let him rest.

Dans l'après-midi, nous avons vu un nouvel ami à fourrure. La lumière était belle mais comme l'ours ne se montra pas collaboratif, nous le laissâmes à sa sieste.







But on that day, the show would be in the sky in the Fuglefjord and then in the Smeerenburg Fjord. We would see the magic of the lights in the Artic when the sky is blue. I have never seen this beauties before, even in Africa.

Ce jour là, le show fut surtout dans le ciel au Fuglefjord et au Fjord de Smeerenbug. Nous avons vu la magie des lumières de l'Arctique en action quand le ciel est bleu. Je n'ai rien vu d'aussi beau, même en Afrique.























During the night we would start to go southward.

Pendant la nuit, le capitaine mit cap au sud.

Wednesday, September, 11th - Mercredi 11 Septembre

This day was special for me since it was my birthday! I am very lucky to have enjoyed this moment in the Arctic. It was already a great pleasure to wake up in front of the Lilliehook glacier and its 7km of length. Soon after the breakfast we would have a nice zodiac ride which would led to a close approach of a ringed seal (usually very shy). It was floating on an iceberg and the background was enlighten by a splendid dim yellow light.

Ce jour fut spécial pour moi vu qu'il s'agissait de mon anniversaire. Le premier plaisir fut de se réveiller devant le glacier Lilliehook et ses 7 km de large. Juste après le petit déjeuner, nous eûmes une belle ballade en zodiac qui nous permit une très belle approche d'un phoque annelé (habituellement très timide). Il flottait sur un iceberg et l'arrière-plan était illuminé par une étonnante et très fine lumière jaune pâle.











After the seal, we would boat close to a few small islands and a few juvenile Arctic terns were still here for our pleasure. We would see an adult bring a fish to a starving young and right after notify another chick an end of service (time to leave!).

Après le phoque, nous nous sommes approchés d'un groupe de petites iles où se trouvaient encore des sternes juvéniles (pour notre plus grand plaisir). Belle observation d'une scène de nourrissage d'un adulte amenant un poisson à un jeune et juste dans la foulée, signifiant vertement à un autre jeune de prendre son envol pour de bon!















I would enjoy a very nice surprise for my birthday. We would stop close to a blue iceberg and have a drink for my birthday and would be greeted with some Norwegian chocolate, great memory, thanks to the guides and crew members for this!

Une belle surprise m'attendait pour mon anniversaire. Proche d'un gros iceberg bleu, un petit drink fut servi et l'on me gratifia d'une tablette de chocolat norvégien! Un grand souvenir, merci aux guides et à tout l'équipage pour cette attention!











In the afternoon we were in the bay of the 14th of July glacier and we would land for some new adventures as some reindeers and polar foxes were spotted. The reindeers were very shy and we focused on the foxes as 2 of them seemed rather accessible, well after some climbing though. So all the motivated people started to climb including with my backpack and my 500mm inside. Boy, that was a hell of a walk as the ground was soft and slippery! We managed to find a good position and waited patiently for one nice polar fox to come in front of us. And bingo, one came. But shooting hand held is difficult in such conditions. This polar fox was not white, it was what is called a blue form.

En milieu de journée, arrivés à la Baie du glacier du 14 Juillet, de nouvelles aventures nous attendaient, cette fois à terre car des rennes et des renards polaires avaient été repérés de loin. Les rennes furent très timides et la concentration fut portée sur 2 renards polaires qui ne semblaient pas inaccessibles bien que situés en hauteur. Les plus courageux se lancèrent dans une montée improbable, moi inclus avec mon sac, mes appareils et mon 500mm sur le dos. Quelle montée de fous car le terrain était meuble et glissant. Mais au final, on trouva une bonne position pour attendre les renards. Un arriva devant nous et même si shooter à main levée au 500mm dans ces conditions relève de l'exploit, je mis un ou deux shoots corrects dans la boite. Ce renard n'était pas blanc comme on s'y attendrait mais "gris bleu" d’où le terme de "forme bleue".



From there, the view was totally awesome on the cliff and the glacier.

De là, la vue était totalement incroyable sur la falaise et le glacier!





The funny story is that, as soon we were down, we spotted another fox (a white one this time) and we decided to climb again! We made it again, but I was exhausted and when the fox showed up, my arms were shaking and I could only take a picture when the fox was behind some high grasses!

L'histoire drôle fut, qu'à peine en bas de la falaise, un second renard (blanc cette fois) fut observé et que l'on se remit en route pour "l'escalade"! Même difficulté mais j'étais tellement claqué arrivé en haut que mes bras tremblaient et que je ne pus prendre une photo du renard que derrière des hautes herbes!



Let's face it, I was smashed up after those consecutive climbs and had to cool off!

Sans se voiler la face, j'étais totalement crevé en arrivant en bas et j'avais besoin de "refroidir".



But OK, it was time to go back to the Polaris, waiting for us. The thing is that, on the way, we spotted a group of 3 bearded seals. 2 of them would allow for incredibly close approach. It was like I could almost pull on the moustaches and hear them breathing.

Il était déjà temps de retourner au Polaris dont l'équipage nous attendait. Mais sur le chemin se trouvait un groupe de 3 phoques barbus. 2 d'entre eux nous laissèrent nous approcher extrêmement proche. J'aurais pu leur tirer les moustaches et les entendre respirer.

















The last wildlife moment but a great one for sure! On the boat I would get a nice cake for my birthday and another cheerful moment on that brilliant day!

Le dernier moment avec la vie sauvage, mais quels instants précieux. Sur le bateau, un gâteau m'attendait pour mon anniversaire pour un dernier moment réjouissant de cette superbe journée!

Tuesday, September, 12th - Jeudi 12 Septembre

We headed southward with destination Longyearbyen. The weather was not good and the sea was pretty rough all day and extremely rough at the end of day before the port of Longyearbyen. On the way we would see a bear but too far away in the distance to even try getting close.

Direction plein sud avec en vue le retour vers Longyearbyen. Le temps n'était pas réjouissant et la mer très agitée particulièrement avant l'arrivée au port. Sur le chemin un ours fut aperçu de très loin sans espoir de s'en approcher étant donnée les conditions météo.







Many of us preferred to stay in bed after that and arriving at destination was a deliverance! We had a last night on board and it was soon time to get back to Oslo.

I am very happy about this experience, seeing what we have seen was a dream. We have met a lot of great people and we have had so much fun together (Laurent, Michel, Stéphane, Christian!). A million thanks to our guides Agnès and Marie and to the lovely crew!!

Beaucoup d'entre nous ont préféré rester au lit cette après-midi là et l'arrivée fut comme une certaine délivrance du fait du mal de mer. Dernière nuit à bord et déjà le matin, il fut temps de rentrer vers Oslo.

Une nouvelle très belle expérience que j'ai vraiment énormément appréciée! Voir tout ce que nous avons vu est un réel privilège, à commencer par les ours. Mais le voyage a été extraordinaire du fait de la grande camaraderie entre nous (Laurent, Michel, Stéphane, Christian!!). Un grand remerciement à nos guides Agnès et Marie et l'équipage très sympathique.

Comments

Photo comment By Cholley: Merci de nous faire partager ces photos et les commentaires associés. J'adore particulièrement la photo ou l'ours s'ébroue . Les couchers de soleil sont magnifiques. Franck

Leave a comment

Your Name
Your Email
(Optional)
Your Comment
No info required here, please press the button below.